Parution de Komodo 21, 15 | 2021:  “Le désir de belle radio aujourd’hui / la fiction”. Textes et enregistrements réunis par Éliane Beaufils, Pierre-Marie Héron, Florence Vinas.

Komodo 21, 15 | 2021:

“Le désir de belle radio aujourd’hui / la fiction”. Textes et enregistrements réunis par Éliane Beaufils, Pierre-Marie Héron, Florence Vinas.

Numéro issu du colloque des 20-21 mai 2021 organisé en ligne par les laboratoire Rirra 21 de l’université Paul-Valéry Montpellier 3 (France) et Scènes du monde de l’université Paris 8, en partenariat avec l’Institut national de l’audiovisuel (INA).

La radio de fiction aujourd’hui (celle qui s’invente, se crée, se produit et se diffuse depuis dix ans…) se porte bien, si on en croit la presse nationale des années 2010, qui va même jusqu’à parler, en 2019, d’un « âge d’or » de la fiction en France. Incontestablement, Internet a été un formidable révélateur du goût des auditeurs contemporains pour le genre. Il a sans doute toujours existé, mais on ne le savait pas, ou plus assez dans les années 2000, quand l’heure était à la  à la morosité, malgré des indicateurs positifs comme le phénomène des festivals de l’écoute, la bonne santé des partenariats avec des théâtres ou des festivals, l’existence même d’un festival exclusivement consacré aux fictions radios francophones, « Les Radiophonies » (2002-2012). L’ouverture au podcasting a tout changé, notamment à France Culture, le plus gros producteur : à partir de 2009, on découvre que le public est bien au rendez-vous de la fiction mais qu’on ne le voyait pas. Divers changements s’en sont suivis, dont le plus important est sans doute, à France Culture, la superproduction de podcasts natifs, amorcée en 2018. Arte Radio et les radios associatives s’y sont mises aussi. Aujourd’hui, on est un peu sur une autre planète, tellement cela bouge. La radio de fiction se fait podcast (moins que le documentaire certes…) et la « fiction radio » se noie dans la « fiction audio », dont les plateformes de diffusion (SoundCloud, iTunes, Deezer, Spotify…) et quelques studios de production (Sybel, Bababam…), sans être encore très productifs, investissent le territoire. Plus étonnant quand on connaît l’histoire compliquée des relations entre théâtre et radio au long du XXe siècle – bien différentes de ses relations avec le cinéma –, récemment relatée par Blandine Masson dans Mettre en ondes (Actes Sud, 2020), la radio de fiction semble désormais réconciliée avec la scène, s’invite désormais durablement au théâtre et ne craint plus de faire venir à elle des metteurs en scène.

Ce numéro présente les tables rondes et interventions des producteurs, réalisateurs et auteurs présents au colloque des des 20-21 mai derniers. Leurs parcours, approches et préoccupations actuelles sont suffisamment divers pour que le lecteur ait un aperçu intéressant de ce qui se vit aujourd’hui dans le domaine de la fiction radio. 

Sommaire du numéro

Pierre-Marie Héron
Présentation

Blandine Masson
La fiction à France Culture : les défis et chantiers du moment

Alexandre Plank
Dialogue avec Noémie Fargier

Christophe Rault
Entendre et faire entendre

Marine Angé et Christophe Deleu
Fins du monde et les formats radiophoniques actuels de la fiction

François Pérache
Fiction radio : convictions d’un soutier du tout-script

Sebastian Dicenaire
De la poésie sonore à la fiction audio

Table ronde 1, animée par Éliane Beaufils
Avec : Emmanuelle Pireyre, Sebastian Dicenaire, François Pérache, Sophie Bocquillon
Écrire/adapter des fictions pour la radio : formes, théâtralité et publics

Table ronde 2, animée par Christophe Deleu
Avec : Blandine Masson, Christophe Rault, Alexandre Plank
Aspects économiques et culturels de la production de fiction radio aujourd’hui

Pierre-Marie Héron, Blandine Masson, Christophe Rault, Alexandre Plank

Mots de la fin


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.